Hypnose

EMDR, Training Autogène, TRAM, Hypnose, Relaxation, etc.

Hypnose

Messagepar pascal gautier » Ven 3 Juin 2011 09:01

Les premières techniques de sophrologie (jusqu'aux années 70) étaient très proches de l'hypnose thérapeutique et de "l'auto-hypnose". Ces techniques sont encore utilisées par quelques sophrologues.
Mais depuis, il y a eu un "virage" en sophrologie avec l'apport de la phénoménologie et des approches orientales pour la mise au point des "relaxations dynamiques" : l'observation des sensations (et non la visualisation du corps), la perception de l'ensemble du corps, y sont notamment fondamentales.

En auto-hypnose, nous trouvons souvent des inductions de "calme, détente, lourdeur", etc.

Dans la sophrologie actuelle, il ne s'agit pas tant de rechercher la relaxation mais plus volontiers de repérer ou "libérer" les sensations telles qu'elles sont (les tensions éventuelles, comme les lieux du corps relâché). La relaxation n'est pas un but en soi mais un moyen.

En hypnose, il y a la recherche d'une modification subjective de l'expérience, d'une "dissociation" mentale, un changement ou une altération des perceptions, des sensations, pensées et comportements (d'après la définition de l'American Psychological Association).

En sophrologie il s'agit au contraire de développer une perception actuelle de notre réalité (d'abord corporelle puis d'une manière globale) et du monde extérieur (à partir du 2ème degré de la relaxation dynamique) la plus juste, réaliste que possible.

Le sophrologue est alors plus près d'une fonction de formateur (qui apprend à d'autres un nouveau savoir-faire) que de la fonction de thérapeute (ce qui pour la plupart serait alors un exercice illégal de la médecine : le sophrologue n'est pas autorisé à faire de diagnostic, donner son point de vue sur un traitement)

La difficulté est qu'il existe plusieurs "courants" de sophrologie, qui peuvent être complémentaires mais très différents (certains sont restés très proche de l'hypnose). Difficulté accrue par le fait que le mot "sophrologie" est dans le domaine public (non protégé) et renvoie parfois à des propositions peu recommandables...

Au final, quelque soit la méthode que vous utilisez, la pratique quotidienne d'une "pause" reste très bénéfique. L'idéal étant d'apprendre à se détacher progressivement de tout support extérieur (CD...), ce qui est plus facile en suivant un apprentissage progressif auprès d'un sophrologue diplômé...
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Retour vers Psychothérapies, thérapies corporelles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité