Choisir un sophrologue

A but non commercial, en lien avec les Forums

Choisir un sophrologue

Messagepar pascal gautier » Lun 26 Juin 2006 10:58

Comment choisir un sophrologue ?
Comment ne pas se tromper ?
Pouvez-vous me conseiller qq'un ?


Ce sont des questions qu'on me pose régulièrement par courriel.
(voir également CE POSTdans le rubrique "Autres approches / Que choisir ? Comment choisir ?")

- Assurez-vous que le sophrologue que vous consultez est un professionnel ayant validé une formation suffisante (au moins 400 heures hors travail personnel ou à distance) ; demandez à voir le diplôme.
Il existe des formations plus courtes, parfois de bonne qualité, mais qui sont plus de la "sophro-relaxation" (qui n'est pas sans intérêt, notamment pour la gestion du stress) que la sophrologie décrite sur ce site.
Attention : certaines personnes peu scrupuleuses s'installent comme sophrologue sans n'avoir validé la totalité de leur formation, d'autres en ayant suivi des cours par correspondance et un ou deux weekends.

La plupart des instituts de formation disposent d'un annuaire en ligne ou peuvent être consulter : c'est souvent un bon moyen de ne pas se tromper.

Vous trouvez sur le forum un lien vers des annuaires de sophrologues :
c'est une proposition qui peut ne pas être suffisante.

- Veillez à ce que l'activité du sophrologue soit légale : numéro de SIRET, pas de proposition de psychothérapie s'il n'est pas médecin, psychologue, psychiatre, psychothérapeute reconnu par une institution.

- Evitez les sophrologues qui proposent un panel d'approches (par ex : pnl, eft, reiki, réflexologie, massages divers et variés qui sont autant d'exercices illégaux s'ils ne sont pas masseur-kinésithérapeute, etc.). Ils ne sont pas, par définition, spécialistes et certains n'ont que des initiations de quelques weekends ! :roll:

J'ai un point de vue sur la sophrologie et une exigence personnelle qui ne sont pas partagés par tout le monde.
Ainsi, pour moi, si l'on vous accueille dans un environnement exotique, avec musique douce, encens, si le sophrologue est habillé à l'orientale et vous propose uniquement des séances allongées, ou si l'on vous propose un "'travail" sur votre inconscient (ou "subconsient"), ou/et avec une approche symbolique :
vous avez affaire à une proposition qui n'est pas celle définie par le fondateur de la sophrologie.
La sophrologie se pratique le plus souvent debout ou assis, dans une tenue habituelle, càd, dans des situations proches du quotidien.
Elle vise à être plus en harmonie avec nous-mêmes, les autres et notre environnement, à nous poser comme sujet responsable et digne pour conquérir notre liberté intérieure, tout en étant présent au monde et dans le monde.



Le sophrologue doit avoir intégré et proposer des séances qui respectent
les principes fondamentaux de la sophrologie :
- le schéma corporel comme réalité vécue
(avec l'activation des sensations corporelles, le sentiment de la globalité du corps
et l'absence de représentations imagées ou métaphoriques) ;
- l'action positive (avec interaction du corps et du mental) ;
- la réalité objective (limites du sophrologues) et l'adaptation
(limites et réalité présentes du sophronisant ; progression des séances dans un objectif d'autonomie).

Il doit animer ses séances sans "anti-sèches" (il parait que certains utilisent même des prompteurs !) :
il ne s'agit pas de plaquer un texte mais d'adapter la séance à chaque situation avec une évolution au fil des séances.

Autres critères sur http://www.ecole-formation-sophrologie. ... logue.html

En complément, je trouve les propos de Gregorio MANZUR, auteur du livre sur le Tai-chi Les mouvements du silence, transposablent à notre sujet (en précisant que le sophrologue n'est pas le "maître" ; chacun de nous étant son propre maître) :

"On trouve son maître quand on est prêt à être disciple. Or, notre maître oridinaire, c'est l'égo. L'égo n'a pas envie de changer ses habitudes, il n'a pas envie d'être bousculé. Tant que c'est lui qui est aux commandes, c'est lui qui choisit son enseignant. (...)
Chacun de nous possède l'intuition qui va guider son choix en profondeur. Il ne faudrait pas partir d'une exigence 'extérieure', celle qui nous conduirait à rechercher l'enseignement le plus 'côté' ou bien le plus en vogue, mais plutôt expérimenter avec son corps et son esprit, quitte à changer plusieurs fois de cours.
Je dirais qu'un enseignant de qualité est celui qui, dans sa vie, dans ses relations aux autres, met en pratique les valeurs qu'il transmet."
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Retour vers Liens Internet, ANNUAIRES de sophrologues

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité