titre de "master"

Comment et où se former...

titre de "master"

Messagepar suzanna » Lun 9 Nov 2009 17:27

Certaines écoles (non caycédiennes) délivrent un diplôme de sophrologie intitulé "master de sophrologie". Or j'ai entendu dire, mais je n'arrive pas à trouver l'information exacte, que le titre de master est protégé et réservé en France à l'enseignement universitaire.
Avez-vous des infos plus précises sur ce point? merci.
suzanna
 
Messages: 6
Inscrit le: Lun 28 Sep 2009 09:46

Re: titre de "master"

Messagepar pascal gautier » Jeu 12 Nov 2009 21:59

Bonjour,

Oui, le titre de Master est réglementé et correspond à un titre universitaire (comme le D.E.U.G., la licence, la maîtrise, le D.E.S.S., même si ces derniers titres ne sont plus donnés avec la réforme 3-5-8 européenne).
On parle d'ailleurs de Master 1 (formation universitaire à Bac + 4) et Master 2 ou Master professionnel (Bac + 5, remplace le D.E.S.S.).

Ce titre utilisé initialement par A. Caycedo (qui - rappelons-le - n'est pas en France) est une appellation devenue trompeuse mais usuelle en sophrologie.

Une école utilise par ailleurs le titre de D.E.S.S. en le traduisant par "diplôme d'études supérieures en sophrologie", là encore provoquant une confusion avec le "diplôme d'études supérieures spécialisées" (D.E.)

On trouve aussi des écoles qui font des publicités mensongères en écrivant qu'elles sont "agréées par l'Etat" au lieu d'indiquer qu'elles sont enregistrées auprès de telle préfecture et que "cet enregistrement ne vaut pas agrément de l'Etat." (expression obligatoire)...
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Re: titre de "master"

Messagepar Andre » Dim 15 Nov 2009 10:08

Bonjour Pascal

Comme tu le sais je poursuis le cursus et la formation Caycédienne à Andorre. Le Cycle Radical permettait l'obtention Du Master en Sophrologie CAYCEDIENNE, l'appellation aujourd'hui est Certificat de Second Cycle en Sophrologie Caycédienne.

Alors me sera-t-il possible ou Non l'année prochaine après le Cycle Existentiel en terme de Droit de dire que j'ai obtenu Le MASTER Spé en Sophrologie Caycédienne ?
Ou allons nous tous devoir noter obtention d'un Diplôme de Troisième Cycle en Sophrologie Caycédienne ? ou tout autre formulation conforme à la législation Française.

La Formation de Sophrologue représente un investissement financier, il est souhaitable que les Diplômes, Certificat reçus puissent être reconnus par nos instances et Organismes de tutelles.
Car sinon la seule formation, la seule voie sera Universitaire et le D.U en Sophrologie la seule reconnaissance officielle , si ce n'est déjà pas le cas.

A bientôt

André
Avatar de l’utilisateur
Andre
 
Messages: 15
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Bretagne-Rennes-(Pacé)-35

Re: titre de "master"

Messagepar pascal gautier » Dim 15 Nov 2009 12:46

Bonjour André,

Merci pour ton post.

J'ai envie de dire, oui, tu peux de dire que tu as ce diplôme, puisque c'est la vérité (ou sera ds qqes temps). Il est alors prudent de précisé qu'il s'agit d'un diplôme privé et non d'un D.E. (il n'existe pas de D.E. en sophrologie).
Il faudrait poser la question à un juriste (ce que je ne suis pas, voir peut-être avec le Syndicat des Sophrologues Professionnels).

Le D.U. n'est pas un D.E. et n'a pas plus de valeur en ce sens, même si le fait qu'il soit donné par une Université peut rassurer qqes uns.

La formation que tu as suivie à l'Institut de Sophrologie de Rennes est plus reconnue sur le plan professionnel que le D.U. qui est moins orienté sur l'exercice professionnel en sophrologie à part entière.
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Re: titre de "master"

Messagepar Andre » Dim 15 Nov 2009 13:14

Bonjour Pascal

Je reconnais la qualité de la Formation De L'I.S.R tu le sais il n' y a aucune ambiguïté à ce niveau, elle m'a permis de découvrir La Sophrologie, et de poursuivre cette connaissance à L'institut Européen de Recherche en Sophrologie et Psychothérapie (Paris avec Théodore-Yves NASSE), puis du Côté de La Sophrologie Caycédienne à Carcassonne (avec Bernard BAREL) puis maintenant à Andorre.

La question posée est celle de la reconnaissance (des titres et des Diplômes délivrés ) aux niveaux des Institutions et Tutelles, l'A.N.F.H par exemple pour être sur un sujet connu , la reconnaissance des formations suivies pour obtenir un numéro d'Agrément de Formateur par exemple etc...

Dans un post tu évoques des instituts de Formation qui prétendre être agrémenter par l'état ce qui n'est pas le cas comme tu l'expliques très bien.

Je suis toujours persuadé que la Sophrologie peut conduire à une profession à part entière, elle a cependant encore malgré ses 50 ans à se faire (re)connaitre.

A bientôt Pascal
Bon dimanche

André
Avatar de l’utilisateur
Andre
 
Messages: 15
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Bretagne-Rennes-(Pacé)-35

Re: titre de "master"

Messagepar pascal gautier » Lun 16 Nov 2009 11:08

Merci André.

Un travail est initié par Richard ESPOSITO pour un "Groupe d'Epistémologie de la Sophrologie - G.E.S." dans l'optique d'une validation scientifique par la publication de travaux.

Pour discuter sur ce projet, merci d'utiliser le post spécifique :
viewtopic.php?f=45&t=605

N'y a-t-il pas aussi des risques d'une "reconnaissance" officielle ?
Par ex :
- une limite importante de l'accès au métier à un public précis (infirmiers, médecins, psychologues, kiné, psychomotricien, etc.) ;
- une limite quant aux applications (cf. la réglementation actuelle des ostéo.) ;
- une uniformisation de la formation et une rigidité face aux changements et réactivité (pour ma part, je modifie le contenu et les supports de chaque promotion depuis 2004 en vue de mieux répondre aux demandes, d'enrichir la formation...) ;
- un cadre d'exercice plus rigide avec l'interdiction d'utiliser d'autres méthodes (là, personnellement, j'y suis favorable, au regard de certaines dérives) .
- etc.

Même s'il y a beaucoup d'avantages...
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Re: titre de "master"

Messagepar Andre » Lun 16 Nov 2009 11:52

Quels riques avons nous à être reconnu dans la qualification qui est la Notre ?
Le sujet est effectivement fort intéressant. Lorsque l'on suit une formation professionnelle pour se reconvertir et exercer un autre Métier, il faut des contours
plus précis qu'à l'heure Actuelle. Sauf à ne pas nommer clairement ce que l'on fait "Réalité Objectivé".

Il y a les formations qui visent un développement personnel auquel tout le monde peut avoir accès et celles qui visent à une formation de futur professionnels et là se pose les critères d 'accès effectivement ( d'ailleurs c'est le cas de toutes les formations,qui réclament des pré-requis)
D'ailleurs I.E.R.S.P oriente la formation aux Médicaux et Para-Médicaux, l'École de Carcassonne propose en introduction des modules sur la Relation D 'aide...

Je vais contacter Richard Esposito à Bientôt

Merci pour ses échanges

André
Avatar de l’utilisateur
Andre
 
Messages: 15
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Bretagne-Rennes-(Pacé)-35

Re: titre de "master"

Messagepar pascal gautier » Lun 20 Jan 2014 12:08

Actualisation

L’utilisation du titre de Master, donné par des organismes privés ne répondant pas aux normes et sans habilitation de l’Etat français est interdite en France depuis juillet 2013.

LOI n° 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l’enseignement supérieur et à la recherche Version consolidée au 30 juillet 2013 adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Article L731-14

• Modifié par LOI n°2013-660 du 22 juillet 2013 – art. 71

Les établissements d’enseignement supérieur privés ne peuvent en aucun cas prendre le titre d’universités. Les certificats d’études qu’on y juge à propos de décerner aux élèves ne peuvent porter les titres de baccalauréat, de licence ou de doctorat.

Le fait, pour le responsable d’un établissement de donner à celui-ci le titre d’université ou de faire décerner des certificats portant le titre de baccalauréat, de licence ou de doctorat, est puni de 30.000 Euros d’amende.

Est puni de la même peine le responsable d’un établissement qui décerne des diplômes portant le nom de master, ou qui décerne des diplômes en référence au grade de master sans avoir été accrédité ou autorisé par l’Etat, dans l’un ou l’autre cas.

Ainsi, les instituts ou écoles de sophrologie ne sont pas habilités à délivrer le titre de master.
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France


Retour vers DEVENIR SOPHROLOGUE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron