Nouvelles écoles

Contenu, méthode, suivi, informations au sujet d'une école

Modérateur: Cool

Nouvelles écoles

Messagepar pascal gautier » Sam 16 Juin 2012 10:52

Bonjour,

Nous remarquons, ces dernières années, une augmentation de l'offre de formation pour devenir sophrologue.

Cela est à la fois une bonne chose (plus de concurrence, de diversité, etc.) mais je m'interroge parfois lorsque je constate que des sophrologues à peine diplômés (depuis 3 ou 5 ans) s'improvisent rapidement directeurs d'écoles.

Beaucoup ne se gênent pas pour plagier les programmes ou une partie des programmes de l'école dont ils sont issus, copier la présentation de cursus d'écoles expérimentées (par ex. les termes de "cycle fondamental" + "cycle supérieur" initiés par les écoles de la F.E.P.S.).

D'autres s'inventent même des expériences ou réseaux (pseudo fédération ou association d'écoles, par ex., alors qu'ils sont seuls) ou font des raccourcis (laissant entendre que l'école existait avant dans une autre région alors qu'il s'agissait "seulement" d'une activité en tant que sophrologue).

En complément des critères de choix de formation déjà donnés, il me semblent ainsi prudent de regarder en détail l'expérience réelles, la formation de base, des intervenants et responsables d'écoles avant d'arrêter un choix.

Nous évaluons régulièrement les compétences des sophrologues et constatons, avec mes collègues, que certains peuvent parfois être un peu "justes" ou limités dans l'intégration de certaines subtilités des concepts. Après des évaluations régulières de sophrologues, nous constatons souvent, qu’une formation discontinue de deux ans est suffisante pour rendre le sophrologue praticien compétent. En revanche, le glissement de certains d’entre eux vers un statut de formateur, sans avoir une expérience suffisante de plusieurs années est à mon sens une usurpation et un glissement de rôle propre.

Pratiquer une activité est une chose, l'enseigner une autre.
Parfois de bons praticiens ne savent pas transmettre correctement leur savoir-faire (comme dans les arts ou le sports) d'où, une nouvelle fois, l'intérêt de plusieurs formateurs expérimentés en formation.
Un bon niveau initial (études supérieures notamment) me semble être un plus pour une meilleure adaptation devant l'exigence croissante des futurs sophrologues.

Privilégier les écoles originelles plutôt que leur "copie" me semble donc un choix cohérent.
Choisir une école qui ne soit pas uniquement une "association" mais véritablement une entreprise professionnelle (statut juridique) avec une activité pleine et entière consacrée à la formation de sophrologue ainsi qu'une ancienneté significative me semble une sécurité contre certaines dérives et garantit la formation des stagiaires qui s’y inscrivent.
Dernière édition par pascal gautier le Sam 23 Juin 2012 16:55, édité 4 fois au total.
Raison: qqes corrections (AZ)
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France

Re: Nouvelles écoles

Messagepar tiou » Dim 17 Juin 2012 10:02

sophrologue en formation, inscrit dans une de ces nouvelles ecoles, force est de constater qu'etre sophrologue ne suffit pas pour transmettre sereinement ses connaissances. Être pédagogue, c'est aussi créer une alliance avec ses élèves, comme un sophrologue avec ses clients.
Je vis plutôt une sorte d'autoritarisme me mettant, ainsi que d'autres, en situation de stress inopportune.
Soumis, nous essayons de sauver notre formation en espérant que l'ambiance s'améliore au fil du temps.
Il faut dire quand même la qualité de certains intervenants qui brillent, tant par leurs qualités humaines que leur professionnalisme.
En souhaitant n'etre pas mis a la porte apres ce témoignage et en voulant devenir un eleve épanoui et heureux !
Tiou.
tiou
 
Messages: 1
Inscrit le: Jeu 24 Nov 2011 01:45

Re: Nouvelles écoles

Messagepar pascal gautier » Dim 17 Juin 2012 11:47

Bonjour,

Merci Tiou de votre partage.

Je préciserais, en reprenant un échange avec un collègue, que certains "jeunes" formateurs peuvent être plus compétents que d'autres plus anciens, de nouvelles écoles pertinentes.

Au final, ce n'est pas facile de choisir une école.
Mais je voulais souligner certains risques au regard d'échos et de constats de ce qui se passe actuellement.

Bonne continuation
Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Messac, 35, France


Retour vers COMPARAISONS d'écoles ou de formations, info/écoles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité