France 2 22/10/2007 complément d'enquête consacré au stress.

Travaux d'études et de recherches, Commissions d'enquêtes, etc.

France 2 22/10/2007 complément d'enquête consacré au stress.

Messagepar Gambrinus » Mar 23 Oct 2007 10:36

Reportage poignant où encore une fois la Sophrologie n'a pas été cité une seule fois...

Au Japon, il y a maintenant un nom lié à cette pathologie au travail: "le Karoshi" (explications: http://www.ilocis.org/fr/samplilo.html ) pour les pays anglo-saxons on parle de "burnout" (surmenage physique ou mental).


Cette maladie est reconnue à voix basse par l' OMS depuis 1991, et mis à part un encadrement psychologique, peu de solutions sont proposées. Hier soir on a eu droit à la promotion d'entreprises telle que Stimulus. Je considère ce genre d'entreprises comme des demies solutions, elles sont essentiellement composées de psy, de médecins et de chercheurs en psychologie (ou TCC etc...etc...), et laissent les autres "médecines douces" en dehors des solutions possibles.
Pourquoi ces médecines alternatives ne sont-elles jamais citées quant à ces nouvelles maladies? POURQUOI?
Alors certes, il faut mener des études pour connaître les biens faits de ces médecines "nouvelles", des chiffres, des résultats probants mais encore une fois, qui fait ces études (si bien sur il y en a!)? Ne serait-ce pas ces médecins chercheurs qui les dirigent ?
Le sujet parait tabou dans ces professions (psy, médecins...) pourtant paradoxalement de plus en plus de psy s'intéressent à la sophrologie.
Gambrinus
 
Messages: 73
Inscrit le: Lun 16 Avr 2007 18:36
Localisation: 75014

Messagepar Gambrinus » Mar 23 Oct 2007 10:38

En savoir plus sur les accidents du travail et maladies professionelles:


http://www.inrs.fr/
Gambrinus
 
Messages: 73
Inscrit le: Lun 16 Avr 2007 18:36
Localisation: 75014

Messagepar pascal gautier » Mer 24 Oct 2007 18:05

Bonjour,

C'est vrai que la sophrologie souffre d'un manque de travaux scientifiques, le plus souvent elle s'appuie "simplement" sur la description de cas cliniques.
Il s'agit d'un défi à relever (ce ne sera pas Caycedo qui le fera) par chacun via la formation à l'évaluation.
Une commission "recherche d'impacts" au Syndicat des Sophrologues Professionnels va dans ce sens, mais elle n'en n'est qu'à ces débuts...

Petite précision : le karoshi n'est pas exactement la même chose que le burn-out. Le karoshi se traduisant par une mort brutale. Le burn-out est observé dans d'autres catégories socio-professionnelles (concerne souvent les "travailleurs sociaux") et se traduit plus souvent par une dépression

Sophrologiquement votre,
Pascal Gautier, l'administrateur
forum@sophrologue.pro
Avatar de l’utilisateur
pascal gautier
Site Admin
 
Messages: 862
Inscrit le: Sam 26 Nov 2005 12:20
Localisation: Noyal-Châtillon-sur-Seiche, 35, France


Retour vers EVALUATION de la sophrologie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité